Il m'a aimé le premier...

Je me prénomme Véronique, et suis issue d’une famille de Témoins de Jéhovah. Ma conversion remonte au 25 novembre 2017, lors d’une retraite de guérison organisée par le Père Antoine Coelho et sa fraternité  Holy Spirit House. Je suis allée dès le matin à l’Eglise Saint Louis de Toulon sur les recommandations du Père. Je suis rentrée dans cette église athée, et après avoir reçu le baptême dans l’Esprit Saint, j’en suis ressortie croyante.

J’ai vécu ce baptême sans comprendre ce qui m’arrivait, j’étais d’ailleurs très déstabilisée. Alors que je m’étais placée en observatrice de ce qui se vivait dans cette église où il faisait très froid, j’ai senti une chaleur rentrer par le centre de ma tête (au niveau de la fontanelle) et se diffuser en moi pour envahir tout mon corps. J’avais l’impression que quelqu’un m’avait enroulé dans une couverture chauffante, c’était très agréable. En même temps du plus profond de mes entrailles je sentais monter une envie de pleurer à gros sanglots, que je ne pouvais pas refreiner et qui m’envahissait complètement. Je me suis donc mise à pleurer abondement, mais curieusement je ne souffrais pas, je n’avais aucun chagrin… bien au contraire je me sentais en paix, dans un état de grande sérénité et de plénitude, des sentiments et sensations que je n’avais jamais ressenti.

 Cette expérience s’est reproduite 3 fois dans la matinée, sans que je comprenne ce que j’étais en train de vivre. J’ai raconté mon expérience au Père Antoine qui m’interrogeait sur ma matinée, en lui répondant, il m’a dit : « Le Seigneur est bon, plus on pleure, plus la guérison est grande » . J’avoue ne pas l’avoir cru à ce moment là.

Le lendemain, en me levant,  j’ai réalisé que je ne souffrais plus. Cela faisait 10 ans que j’étais atteinte d’une fibromyalgie très invalidante. Mon dossier MDPH (Maison Départementale Pour le Handicap) pour faire équiper mon véhicule était prêt, et le diagnostique du spécialiste me préparait à accepter le fauteuil roulant à cours terme. Mais voilà, je ne souffrais plus, je n’avais plus aucun signe de cette terrible maladie qui me gâchait la vie. Il m’a fallu quelques jours pour admettre que je ne souffrais plus de ma fibromyalgie et un bon mois pour oser en parler. Quelque-chose me disait d’arrêter mon traitement contre le « syndrome des jambes sans repos », ce que j’ai fait. Et là, j’ai eu la surprise de découvrir que je ne souffrais plus de cette atteinte neurologique.Dans cette église où je suis rentrée sans croire à Dieu et sans attendre de guérison de sa part, je suis ressortie guérie de 2 pathologies qui m’empêchaient de vivre normalement.

 Bien sûr, je me suis posée beaucoup de question, mais ma conversion s’est imposée à moi… Je vous le demande : « Comment ne pas croire en  Dieu après une telle expérience ? » Dès ce moment là, j’ai été portée par quelque-chose de bien plus grand que moi. J’ai commencé à prier et à remercier le Seigneur matin et soir, je suis allée à toutes les soirées de louange du Père Antoine. Très vite j’ai assisté à la 1ère messe de ma vie (invitée par le Père Coelho). Une semaine plus tard je me confessais, là aussi pour la 1ère fois de ma vie. J’ai attendu environ 2 mois avant de dire que j’étais guérie, j’avais besoin d’être sûre.

Puis tout c’est enchaîné très vite :

Janvier 2018 : j’entreprends la préparation de ma 1ère communion,

Février : je commence à évangéliser dans les rues  avec la fraternité Holy Spirit House,

1er mai : je me fais baptiser,

20 mai : je fais ma 1ère communion.

Je participe à toutes les formations du Père Antoine sur les charismes de prophétie et de guérison.

Juillet : prise du scapulaire du Mont Carmel au retour de Medjugorje.

Septembre : consécration à Marie, j’intègre le groupe de « priants » de Holy Spirit House.

Octobre : j’entre dans un groupe de Notre Dame de Schoenstatt.

Novembre : je prépare ma consécration au Christ par Marie.

Janvier 2019 : je prends mon engagement, et intègre la fraternité Holy Spirit House.

Je participe à toutes les missions que mon emploi du temps professionnel me permet d’accomplir.

 

Je parle de Jésus en toute occasion, il occupe toutes mes pensées. Jésus est mon Sauveur. 

Ma vie a été complètement chamboulée par ma rencontre avec Dieu. Moi qui Lui avait toujours tourné le dos, Il est venu me chercher au fond de cette Eglise, m’a inondé de Son Amour et m’a guéri.

Oui Jésus est mort sur la croix et est ressuscité pour nous sauver. Oui Jésus, aujourd’hui encore, guérit des gens tous les jours, parce qu’Il n’est qu’Amour.