"Ils revinrent tout joyeux!"

Chers Amis,

Luc nous rapporte au chapitre 10 verset 17 que les disciples " revinrent tout joyeux " de leur mission. C'est aussi notre expérience et c'est ce que nous voulons vous partager aujourd'hui. Chaque samedi depuis 2 ans maintenant, le Seigneur nous a utilisé pour contempler sa gloire et voir des vies transformées par sa grâce. Que ce soit à travers les rencontres Providentielles, les paroles de connaissances ou les guérisons, Dieu est le même hier, aujourd'hui et demain, il est à l'œuvre. Voici quelques témoignages qui vous feront goûter cette même joie des apôtres.

Père

 

J’avais reçu dans ma prière le symbole grec delta sans savoir exactement ce que cela voulait signifier. En marchant dans les rues je m’approche, pour ceux qui connaissent Toulon, de la place de la Liberté. Des rambardes de chantier couvraient toute la place, quand je vis tout d’un coup sur une pancarte le nom de l’entreprise de travaux : Delta. Je remerciais intérieurement le Seigneur de m’avoir guidé jusqu’à cet endroit, et aperçu au bas de l’affiche un homme sombre, tatoué de haut en bas, à l’aire plutôt patibulaire. Je ne me serai pas naturellement approché de lui mais ayant reçu cette parole j’étais sûr que c’était mon homme. En engageant la conversation, il me dit qu’il avait beaucoup d’idées très noires, des envies de suicides, et qu’il voulait se faire tatouer un nouveau tatouage pour se consacrer à Satan, seul perspective qu’il voyait dans sa vie. Je lui ai raconté plusieurs expériences de mon ministère de délivrance, ce qui l’a beaucoup interpellé, et lui ai proposé plutôt de s’ouvrir à la puissance de vie du Ressuscité. Nous nous sommes quitté sur cette acte d’ouverture à la grâce, son visage s’était illuminé d’une lumière, je l’ai béni. Bénis sois tu Seigneur toi qui est venu non pour les justes mais pour les perdus. Continu ton œuvre de Rédemption dans la vie de cet homme et dans nos vies à chacun.

 

Sylvie

 

En arrivant au port, nous nous arrêtons devant deux dames, une jeune française qui disait être bouddhiste et une plus âgée qui se présentait comme catholique. Nous échangeons et leur proposons la médaille miraculeuse qu’elles acceptent à notre plus grande joie. Nous proposons de prier pour leur famille, travail, santé. La plus jeune nous dit avec enthousiasme : « oui priez pour sa santé » en nous montrant son amie. Je me suis dit qu’elle allait être guérie à coup sûr car Dieu voulait se révéler à cette jeune « bouddhiste ». Nous demandons à l’Esprit Saint de descendre avec puissance sur l’épaule de cette femme. Au bout d’un moment, son visage se métamorphose : des larmes coulent, son cœur est touché profondément, et elle s’écrit : «  je suis guérie ». Puis elle lève son bras, riant et pleurant à la fois, étonnée et joyeuse en même temps. Nous lui disons : « Voici notre Dieu, il agit avec puissance ».

 

Jo et Julia

 

Nous étions avec Jo dans les rues de Toulon. Nous avions reçu chacun une jeune fille avec un T-shirt bustier, un jean et des cheveux blonds. Au bout d’un certain temps nous arrivâmes devant une pharmacie où une jeune fille correspondant à nos parole se trouvait. Elle était croyante mais pas pratiquante. En discutant un peu avec elle nous nous présentons un peu en lui disant que nous sommes missionnaires et que nous pouvons prier pour elle. Elle accepte avec grande joie et nous raconte qu’elle avait avorté quelques temps avant et qu’elle n’arrivait pas à se le pardonner. Elle avait vraiment un vrai repentir de son acte et désirait avoir de nouveau des enfants. Au cours de la prière, le Seigneur nous a donné de saisir et d’expérimenter intérieurement sa tristesse, et nous a donné l’image de son cœur miséricordieux les bras ouvert. Nous avons pu lui transmettre cette parole de vie, en lui disant que le Seigneur ne plaçait pas sur sa tête la condamnation, mais la miséricorde et qu’il l’attendait les bras grands ouverts. Nous lui avons donné les horaires des confessions à la cathédrale, et nous sommes reparti la laissant paisible.

 

 

Ilenia

 

J’étais avec Max en  mission en Irlande, où nous avons organisé avec le groupe sur place une chasse au trésor. Nous sommes partis avec 30 jeunes dans les rues de Dublin à la recherche de nos trésors égarés. J’avais reçu plusieurs paroles de connaissances dont une sur une

une fille aux cheveux vert. Après plusieurs belles rencontres, nous nous sommes arrêtés pour prendre un sandwich. Le frère franciscain qui m’accompagnait me donna une petite tape sur l’épaule et me dit : regarde derrière toi, je crois qu’il y a un de tes trésors ! Je me retourne et effectivement je croise pour la première fois depuis deux heures une jeune fille aux cheveux vert. Je l’aborde en anglais elle me répond en italien. Très excitée, je lui répond que je suis aussi italienne, et lui parle du Seigneur. Notre Dieu est vraiment formidable. J’étais la seule du groupe à parler italien et donc a pouvoir parler avec cette fille qui ne parlait pas anglais. Les paroles de connaissances ont une force incroyable. Je n’aurais probablement jamais parlé avec cette fille si je n’avais pas eu cette parole, j’aurais très probablement fini tranquillement mon sandwich. Avancer dans le prophétique est vraiment une grâce énorme pour travailler dans la puissance de l’Esprit. Le prophétique peut même sauver des vies ! Je voudrais vous raconter une dernière histoire pour illustrer cela. Une heure à peine avant la rencontre de cette fille au cheveux vert, nous avions croisé deux autres filles qui correspondaient à nouveau à des paroles reçues. Or, ces deux filles avaient prises la décision de ce suicider ce jour-là en se jetant d’un pont. J’ai pu leur partager ce que j’avais reçu pour elle, et leur dire que ce n’était pas un hasard que je les aie reçu toute les deux dans ma prière. Dieu était attentif à leur souffrance et était proche d’elles, c’est pour cela qu’il m’avait donné ces images pour aller leur parler. Nous avons prié pour elles. Elles ont commencé à ressentir la tendresse de Dieu pour elles, et à pleurer. En nous quittant elle nous ont dit : «  vous ne pouvez pas savoir combien votre prière nous a fait du bien, nous croyons vraiment que cela a été un clin d’œil du ciel pour nous dire que nos vies avaient encore de la valeurs ». Vous êtes vous aussi prophète par votre baptême. Des vies peuvent être transformées et sauvées grâce à votre écoute de l’Esprit. Dieu veut vous parler et vous utiliser !

 

 

Max

 

J’étais dans les rues de Londres avec deux amis. Nous marchions dans le centre à coté de Times Square. Nous n’avions pas reçu de paroles spécifiques pour cette endroit, mais le Seigneur inclinait notre cœur vers un couple de sdf, qui était étendu par terre. La femme avait une jambe dans le plâtre, et son visage criait une détresse tellement forte. L’homme de son coté était avec son chien, et avait l’aire agressif. Hésitant, nous avons demandé au Seigneur de manifester sa volonté dans cette situation par un signe. A cet instant l’homme s’est levé et s’est éloigné à une vingtaine de mètres, et la femme nous a fait signe de nous avancer. En s’approchant nous lui avons demandé si nous pouvions prier pour sa cheville. Elle a accepter et nous avons commencés tous ensemble à prier pour elles.   A un moment elle poussa un cris de surprise et nous dit qu’elle avait senti comme une boule de feu qui était rentré dans le haut de sa jambe et était redescendu jusqu’au bout du pied.

Elle se leva et était complètement guérie. Le Seigneur lui a donné un sens de sa présence et de son amour. Amen

 

Joseph

 

Nous étions dans les rues de Toulon un samedi avec deux amies de la fraternité pour l’évangélisation. J’avais reçu avant de partir l’image d’un homme allongé sous un porche dans la rue. Le samedi est le jour du marché à Toulon. En longeant les étales, nous sommes accostés par un vendeur qui nous nous offre un repas à emporter gratuitement. Nous le remercions un peu surpris de cette technique commerciale inhabituelle, nous le bénissons, et nous nous continuons notre chemin. Tout était guidé par sa Providence de manière vraiment surnaturelle. Le Seigneur allait nous montrer 30 mètres plus loin à quoi allait servir ce repas. A une dizaine de mètre plus loin gisait un homme vraiment mal en point correspondant point par point à l’image que j’avais reçu. Nous nous approchons de lui, nous présentons brièvement, et lui racontons l’histoire du marché. Le Seigneur avait vu sa faim de nourriture, mais encore plus sa faim d’être considéré par d’autres, et il avait suscité la générosité de ce vendeur pour que nous puissions répondre à la soif de cet homme. Très touché par ce message, il nous avoue qu’il aimerait bien croire que Dieu veille sur lui, mais que malheureusement il n’est pas croyant, et qu’il souffre d’ulcères à l’estomac ce qui ne l’aide pas à croire à l’amour de Dieu pour lui. Nous lui demandons s’il veut faire cette expérience de l’amour de Dieu et nous lui proposons de prier pour lui, il accepte.

Au cours de la prière, une série d’événements improbables se succèdent. Il ressent tout d’abord une grande chaleur dans tout son corps surtout dans la partie du ventre et commence à pleurer abondamment. Une femme s’approche de lui tend un sac rempli de cigarettes disant qu’elle a pris la décision d’arrêter de fumer et qu’elle lui donne tous les paquets qui lui restaient. Ses yeux se chargent de plus de larmes encore et il nous avoue que c’était justement un signe qu’il avait demandé à l’instant dans son cœur au Seigneur. Même si la cigarette n’est jamais bonne, pour un homme de la rue, cela représente un luxe vraiment appréciable. Le Seigneur voulait honorer cet homme avec ce qu’il était.

Enfin, pour couronner cette suite d’évènements providentiels,  Alpha, un de ses amis le rejoint et témoigne que quelques semaines plus tôt, des gens comme nous avaient priés pour lui et qu’il avait reçu à ce moment là le baptême de l’Esprit Saint. Depuis ce moment, sa situation s’est totalement transformé. Il avait reçu une somme d’argent d’un procès qu’il avait depuis des années ce qui lui avait permit de louer un petit studio en ville, et il avait trouvé un travail dans un bar. C’était vraiment trop de coïncidences pour un seul homme. Nous avons prié avec Alpha pour qu’il fasse cette même expérience. Et nous l’avons laissé.

Le Seigneur a laissé la marque de son amour dans le cœur de cette homme. Nous savons qu’il ne sera plus jamais le même, nous lui avons délivré le plus beau message qui soit. Il a un Père au cieux qui le voit, l’aime,  pense à lui et est à ses cotés à tout instant. Ce même Père l’avait dans le même jour nourri fourni en cigarette, et fait recouvrir son amour. Dieu est vraiment le maître des circonstances et des rencontres, rien n’est plus beau que de marcher sous la conduite de sa Providence.

Holy Spirit House